Carmel de la Trinité
Metz-
Plappeville
Bienvenue
Seigneur, avec quelle bonté, douceur, tendresse, générosité…Vous guérissez par votre Amour.(Ste Thérèse d'Avila-Excl.138)

trinit___moderne.jpgRELATION SPIRITUELLE DE STE THERESE D’AVILA SUR LA TRINITE - 30 JUIN 1571 – MEDINA

Cette présence en moi des trois Personnes divines dont j’ai parlé (dans la relation du 29 Mai 1571)
a continué jusqu’à ce jour, fête de commémoration de St. Paul, d’une manière presque constante.
Habituée comme je l’étais à la Présence seule de Jésus-Christ,
il me semblait toujours que j’étais quelque peu gênée par la vue de ces Trois Personnes,
bien que je sache qu’Elles ne sont qu’un seul Dieu.
Comme je m’entretenais aujourd’hui de cette pensée, le Seigneur me dit :therese_d_avila_plume.jpg
«Tu te trompes en te représentant les choses de l’âme
comme celles du corps ;
sache qu’elles sont très différentes,
et que l’âme est capable de jouir beaucoup ».
Il me parut que, semblable à une éponge toute pénétrée et imbibée d’eau,
mon âme était imprégnée de la Divinité, et que d’une certaine manière,
elle jouissait vraiment de la Présence des Trois Personnes et les possédait en elle.
J’entendis alors cette parole :
« Ne songe pas à me renfermer en toi, mais à te renfermer en moi ».
Il me semblait que les Trois Personnes divines étaient au-dedans de mon âme ;
je les voyais se communiquer à chacune des créatures, sans exception,
tout en demeurant en moi.