Carmel de la Trinité
Metz-
Plappeville
Bienvenue
Dieu semble n’attendre que d’être aimé pour AIMER.(Ste Thérèse d'Avila-Fondations 3,18)

En société avec l’Amourtrinite fleurie_1.JPG

 

Bse Elisabeth de la Trinité a écrit une lettre magnifique, à sa chère Prieure,
peu avant sa mort, publiée dans ses écrits sous le titre « Laisse-toi aimer ».
Nous avons choisi pour vous cet extrait : passage final de son propos, car
chacun de nous peut se l’approprier.
Lorsque Elisabeth parle de l’Amour, il s’agit de la Trinité toute entière,
c’est-à-dire conjointement des Trois Personnes divines qui habitent
au profond de notre cœur.

 


       « Mère, la fidélité que le Maître vous demande, c'est de vous tenir en société avec l'Amour, c'est de vous écouler, de vous enraciner en cet Amour qui veut marquer votre âme du sceau de sa puissance, de sa grandeur. Vous ne serez jamais banale, si vous êtes éveillée en l'amour! Mais aux heures où vous ne sentirez que l'écrasement, la lassitude, vous Lui plairez encore si vous êtes fidèle à croire qu'Il opère encore, qu'Il vous aime quand même, et plus même: parce que son amour est libre et que c'est ainsi qu'Il veut se magnifier en vous; et vous vous laisserez aimer « plus que ceux-ci ». C'est, je crois, ce que cela veut dire... Vivez au fond de votre âme ! Mon Maître me fait lumineusement comprendre que là Il veut créer des choses adorables: vous êtes appelée à rendre hommage à la Simplicité de l'Être divin et à magnifier la puissance de son Amour. Croyez son « porte-voix » et lisez ces lignes comme venant de Lui.  + »